Au lieu du cube “Maggique”

Les cubes...

Tout le monde connait les cubes “maggiques” qu’on utilise facilement pour aromatiser une soupe, donne un bon goût de légumes aux céréales ou aux sauces. C’est quoi le problème avec cette pratique ?

Dans cet article je vous explique pourquoi ces cubes posent un problème et je vous donne une recette maison facile pour les remplacer.

Le problème avec les cubes

Pour décrire le problème, je vous propose de commencer avec les ingrédients.

Sel, sirop de glucose, arômes (blé,céleri), exhausteurs de goût (glutamate monosodique E621, guanylate et inosinate disodique), huile de palme, sucre, oignon, huile de tournesol, acidifiant (acide citrique), ail, sucre caramélisé, graine de coriandre, extraits naturels de poivre et céleri. Peut contenir: lait, œuf, moutarde.

Le premier ingrédient est le sel,  le deuxième le sucre et viennent après les exhausteurs de goût et les arômes. Le premier légume dans l’ordre est à la septième place : l’oignon. Ce qu’il faut comprendre, c’est que les ingrédients sont toujours listés en ordre décroissant. Les ingrédients présents en plus grande quantité sont donc véritablement le sel et le sucre, avec les arômes.

Quand on fait un bouillon maison, on met de l’eau, des légumes, des herbes, des aromates et des épices. On est loin du compte ici.

https://fr.openfoodfacts.org/produit/7613036052474/kub-or-maggi

Les arômes et exhausteurs de goût

En quoi c’est un problème d’utiliser des arômes et des exhausteurs de goût ? L’un des problèmes selon le Dr Blaylock, neurochirurgien spécialiste de nutrition, est ces substances qu’il appelle les exito-toxines. Elles excitent nos neurones jusqu’à leur mort. Avant cela ellles peuvent bien entendu induire d’autres problèmes, allant des troubles de comportement, en passant par des troubles psychiques jusqu’au syndrome du resto chinois et des crises cardiaques. Si le sujet vous intéresse, vous pouvez lire son livre pour plus d’explications.

Un autre problème, moins visible, mais plus pernicieux, c’est que notre corps est trompé, comme le décrit Hans Ulrich Grimm dans son livre Arômes dans nos assiettes. Nous sentons le goût à l’aide de la langue, le  cerveau reçoit le message que le corps va recevoir par exemple un bon bouillon de boeuf, il prépare les enzymes pour la digestion – et ce qu’il attend n’arrive jamais. Cela peut avoir plusieurs répercussions, la plus flagrante peut-être c’est que malgré le fait qu’on a mangé, le corps va réclamer encore des aliments pour recevoir les nutriments nécessaires. Quand on consomme des produits industriels bourrés d’arômes et dépourvus de nutriments, on mange des calories vides, on se remplit l’estomac sans nourrir les cellules. Comme on dit en anglais, “we are overfed, but under-nourished”.

Et bien sûr, on sait depuis longtemps que certaines substances ont un effet direct sur le comportement des enfants, sur leur capacité d’attention, de mémoire, de créer des liens etc. Il est démontré que bon nombre d’ “hyperactivités” chez les enfants sont en fait une simple réaction à certains additifs, comme les arômes ou les édulcorants. A tel point que vous pouvez trouver ce type d’étiquettes dans les supermarchés.

La version bio

Les plus éclairés parmi vous – qui savent, que dans la réglementation bio la plupart des additifs sont exclus – se disent, on n’a qu’à le prendre en bio.

Voici la liste des ingrédients pour exemple.

Liste des ingrédients:

sel de cuisine, sucre, légumes 11% (oignon 3,5%, céleri 3,3%, panais, carotte 1,3%, épinard), fécule, sirop de glucose, beurre de karité, arômes naturels, extrait de levure, huile de tournesol, arômes naturels d’oignon (orge) et de céleri, curcuma, poivre noir, ail
 
Les premiers ingrédients sont toujours le sel et le sucre. Vous noterez l’amélioration notable : il y a des légumes ! Par contre nous avons toujours les arômes et l’exhausteur de goût. Ah, vous ne l’avez pas vu ? Extrait de levure = exhausteur de goût.
 
“Les glutamates ne sont pas toujours étiquetés dans les listes d’ingrédients et il convient d’être vigilant aux ingrédients suivants : extrait de levure, levure hydrolysée, levure autolysée, extraits de soja, isolat de protéine. Ceux-ci peuvent en effet être vecteurs de glutamates tout en présentant l’étiquetage « sans glutamate ajouté ».”  dixit entre autres Que Choisir.
 
 
 
https://fr.openfoodfacts.org/produit/8585002484093/bouillon-kub-bio-legumes-maggi
Au lieu du cube "magique"

J’espère que ces informations vous ont permis d’intégrer qu’il ne s’agit pas d’une lubie de faire soi-même, ou d’un retour en arrière pour cuisiner et renoncer à une vie meilleure grâce aux inventions modernes. Non, justement, j’aimerais montrer que cuisiner est un acte conscient pour prendre soin de soi et de sa famille. Quand on connait les effet néfastes, il est peut-être plus facile de se motiver pour prendre les 10 minutes nécessaires pour préparer une certaine quantité de ce mélange magique qui va vous aider au quotidien et  vous éviter l’utilisation des cubes.

Vous pouvez l’ajouter dans vos soupes, ou cuire les céréales à l’étouffée avec (1/2 à 1 c à s dans l’eau de cuisson suivant la quantité), assaisonner les sauces. Vous pouvez également l’utiliser pour préparer le “jambon” de poulet de mon invention. Bien entendu, si vous en utilisez, il faut s’abstenir d’ajouter du sel dans la recette, car le mélange en contient déjà beaucoup.

La recette

Comment aromatiser une soupe facilement quand on n’a pas sous la main des légumes ou des aromates et si on souhaite éviter les cubes/poudres et associés?  Comment relever une soupe, un ragoût, un rizotto ou du simple riz ? Voici une solution toute simple mais très efficace.

Ingrédients

(Pour 2 bocaux de 20cl)

  • 2 carottes
  • ½ chou rave
  • ¼ de céleri rave
  • 1 petit de persil tubéreux
  • 1 oignon
  • ½ bouquet de persil plat (ou autres herbes, comme la livèche par ex. dont le nom est entre autres : Herbe à Maggi. :-))
  • Sel

Préparation

Mixez finement les légumes. Pesez-les et ajoutez au mélange l’équivalent d’un quart du poids des légumes en sel .  Mettez le tout dans un  bocal et gardez le mélange dans le frigo. Il permet d’aromatiser les soupes, ou encore les viandes blanches et poissons, ou les sauces etc.

Vous pouvez bien entendu varier les aromates : ajoutez du cerfeuil, de la livèche ou d’autres herbes dont vous aimez le goût.

Epinglez la recette
pour plus tard !

Au lieu du cube "maggique"
Posted in: