Le sureau noir – un antiviral puissant

Le sureau noir, un antiviral puissant

Le sureau noir est une des plantes avec un effet antiviral que vous pouvez facilement cueillir et transformer pour vous et pour votre famille. En effet, c’est en août que vous trouverez aisément partout ces baies et je vous livre ici une recette simple pour en fabriquer un sirop qui combat efficacement les états grippaux ou les rhumes hivernaux. 

Le sureau noir  dispose de propriétés antiinflammatoire, antioxydante et antivirale. Selon les recherches (voir sources en bas de la page), le sureau est particulièrement puissant contre le virus de la grippe (classique et H1N1) et le virus de l’herpès : il les empêche d’entrer dans les cellules pour les infecter.

Vous avez déjà sûrement lu des protocoles conseillés pour la prévention et la prise en charge précoce du coronavirus par des médecins qui partagent leur savoir sur le net. J’ajoute à tout cela cette recette parce que c’est le moment de la cueillette, parce que c’est facile à faire et parce que c’est efficace selon la littérature. Si vous recherchez d’autres moyens alimentaires de prendre soin de vous et de booster votre immunité, regardez cette vidéo de 2020, elle est toujours d’actualité, ou bien encore cet article pour une source facile de vitamine D quotidienne 🙂

Et le bon côté de la chose : contrairement à tous les médicaments, cette recette fait partie des rares qui sont DÉLICIEUSES.

Sureau - un antiviral puissant

La littérature scientifique

Le sirop de sureau n’est pas seulement bon lorsqu’on est malade. Il s’agit également d’un moyen de prévention très efficace, car il est riche en antioxydants, en Vitamine C et en minéraux, qui soutiennent le système immunitaire.

La recherche scientifique est favorable à l’utilisation des baies de sureau en cas de maladie. Dans une étude, l’extrait de sureau a inhibé plusieurs souches de grippe (a et b) et réduit les symptômes. Une autre étude a montré que les flavonoïdes du sirop de sureau étaient efficaces contre le virus H1N1..

Dans l’une de ces études, un essai randomisé portant sur 60 patients âgés de 18 à 54 ans et souffrant de symptômes de la grippe depuis 48 heures ou moins ont reçu 15 ml (3 cuillères à café) de sirop de sureau ou un placebo 4x par jour pendant cinq jours. Les chercheurs ont observé que “les symptômes étaient soulagés en moyenne 4 jours plus tôt et que l’utilisation de médicaments de secours était significativement moins importante chez ceux qui recevaient l’extrait de sureau par rapport au groupe placebo”.

En plus d’être efficace pour prévenir et réduire les symptômes, le sirop de sureau a également des applications très pratiques. Il est délicieux sur des crêpes, pancakes et des gaufres maison comme remède contre le mal de gorge.

Je recommande de faire un lot de ce sirop de sureau et de l’avoir sous la main toute l’année. Il est utile chaque fois que le rhume, la grippe et la toux font des ravages dans votre foyer. C’est aussi un excellent complément à utiliser en début d’année scolaire !

Posologie suggérée

Une seule cuillère à café de sirop de sureau maison, une ou deux fois par jour, est suffisant à titre préventif. Si la maladie frappe, utilisez-en plus si nécessaire, avec jusqu’à 3 cuillères à café, 4x par jour, comme utilisé dans l’étude randomisée décrite ci-dessus.

Veuillez noter qu’en raison de sa puissance, le sirop de sureau fait maison peut provoquer des selles molles chez certains enfants et adultes. Si les selles deviennent trop molles pour votre confort, diminuez la dose. Pour les enfants, la moitié de la dose maximale est recommandée.

Sureau noir - un antiviral puissant

Comment identifier le sureau noir ?

La première chose est de bien identifier la plante. Le sureau (Sambucus nigra) est un arbuste qui peut atteindre 4-5 mètres facilement. Pour ne pas le confondre avec le sureau hièble (ou petit sureau), qui est une plante herbacée annuelle et toxique, vérifiez ces éléments pour vous assurer qu’il s’agit bien de la bonne plante :

  • regardez la hauteur : il faut qu’il y ait des branches tombantes de plus de 2 mètres au-dessus de votre tête.
  • le sureau noir est un arbuste ligneux, regardez son tronc
  • vérifiez que les baies tombent bien vers le bas (dans le cas du sureau hièble toxique les fruits sont tournés vers le haut)
  • Si vous n ‘êtes pas sûr, ne cueillez pas les fruits et faites-les identifier par un professionnel.

Quand et comment cueillir le sureau noir ?

Les baies de sureau noir sont prêtes à être récoltées lorsque les baies ont pris une couleur noire profonde ; la grappe commence également à tomber lourdement vers le bas.

Les baies ne mûrissent pas toutes en même temps, vous remarquerez donc que certaines grappes de baies sont noires, ou noir-violet rougeâtre, tandis que d’autres grappes sont rouges, et d’autres encore vertes.

Ne récoltez pas et ne consommez pas les baies vertes ou rouges ! Laissez-les sur le buisson de sureau pour qu’elles continuent à mûrir.

Coupez uniquement les corolles entièrement noires. Lors de la préparation, vous pouvez enlever facilement les quelques baies rouges ou vertes qui restent occasionnellement sur ces grappes.

Sureau noir - un antiviral puissant

La recette du sirop de sureau noir pour les rhumes et les états grippaux

Cueillez les baies fraîches. A l’aide d’une fourchette, enlevez les baies des tiges (les tiges contiennent de l’oxalate de calcium et sont toxiques).

Lavez les baies rapidement. Vous verrez les baies rouges et vertes nager sur la surface de l’eau, enlevez-les pour n’utiliser que les baies noires.

Méthode si vous avez un extracteur de jus

Passez les fruits dans l’extracteur pour en extraire le jus. Jetez les pépins au compost.

Faites chauffer le jus de sureau. Après ébullition, cuisez le jus environ 5 minutes. Laissez le refroidir à environ 40 °C.  Vérifiez la quantité de jus obtenue.

Ajoutez le miel en quantité égale : pour 200 ml de jus ajoutez 200 ml de miel par exemple. Mélangez bien.

Versez le sirop dans une bouteille propre, fermez-le bien et gardez-le au réfrigérateur pendant environ 6 mois.

Méthode sans extracteur de jus

Placez les baies lavées dans une casserole et couvrez-les avec une quantité égale d’eau.
Si vous le souhaitez, ajoutez un morceau de bâton de cannelle et/ou du gingembre séché ou frais.
Placez la casserole sur un feu moyen et portez à ébullition.
Baissez le feu pour maintenir le liquide à un très faible frémissement et laissez cuire pendant environ 20 à 30 minutes, en écrasant les baies avec une fourchette de temps en temps pendant la cuisson.
Filtrez le jus des baies de sureau cuites dans un bocal ou un pichet en verre.

Laissez refroidir le jus (40 °C) ,puis incorporez une quantité égale de miel bio non chauffé. Le miel a ses propres propriétés antivirales (voir sources) et il agit également comme  conservateur pour empêcher votre jus de sureau de se gâter rapidement. Pour conserver ses bienfaits, le miel ne doit pas être chauffé à plus de 43°C, c’est pour cela qu’il faut attendre que le sirop refroidisse avant de l’incorporer. 

Utilisez le même volume de miel que le jus obtenu.

Contre-indications

Il existe une controverse quant à l’utilisation ou non du sureau contre le coronavirus : pour faire simple, l’organisme peut envoyer tellement d’anticorps sur le site de l’infection qu’ils s’accumulent dans ce que l’on appelle une tempête de cytokines.

Les cytokines sont des composés fabriqués par le système immunitaire de notre organisme pour éliminer les envahisseurs étrangers de notre corps. Ces substances sont produites par différents types de cellules en réponse à une infection, elles aident à coordonner la réponse immunitaire de l’organisme afin d’accroître sa puissance et son efficacité dans la lutte contre une infection.

Cependant, lorsque l’infection se trouve dans les poumons, une surabondance de cytokines peut bloquer les voies respiratoires, réduire l’apport d’oxygène et contribuer potentiellement à un effet suffocant accru. C’est l’argument pour ne pas l’utiliser.

Nous savons par ailleurs que la grippe génère également des tempêtes de cytokines tout comme le coronavirus. Malgré cela, il est scientifiquement prouvé que le sureau est utile pour la résolution de la grippe (voir les références ci-dessous).

D’autres experts, comme par exemple le Dr Chris Masterjonson  communiquent sur l’efficacité du sureau contre les coronavirus existants et sa recommandation est de l’utiliser quotidiennement à titre préventif et en première ligne de défense.

Donc si on récapitule, les contre-indications pourront être les suivantes : si vous avez des problèmes de poumons ou si vous souffrez d’une maladie préexistante telle que l’asthme, alors évitez peut-être le sureau jusqu’à ce que l’on en sache plus sur la tempête de cytokines.

Si vous avez une maladie auto-immune susceptible d’interférer avec la modulation immunitaire du sureau lors d’une infection, évitez cette plante également.

Et bien sûr, comme d’habitude, les femmes enceintes et allaitantes doivent toujours demander l’avis de leur médecin pour quelconque prise de complément alimentaire ou médicament.

Notez que rien de ce qui précède ne remplace les soins médicaux appropriés ! Il est important de consulter immédiatement votre médecin si vous présentez des symptômes du coronavirus.

Sources

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9395631/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15080016/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19682714/

https://www.israel21c.org/study-shows-israeli-elderberry-extract-effective-against-avian-flu/

The Food and Supplement Guide for the Coronavirus, Chris Masterjonson.PhD

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24880005/

Posted in:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *