Pesto à l’ail des ours

L'ail des ours

C’est la saison de l’ail des ours. Si vous avez  la chance d’avoir une forêt dans un rayon de 10km autour de chez vous, cela vaut le coup d’aller inspecter les lisières à la recherche d’ail des ours. La plante pousse en masse dans les endroits ombragés, de préférence humides près des petits cours d’eau.

C’est une plante sauvage, dont toutes les parties sont comestibles : les feuilles, les boutons et les fleurs. Les feuilles dégagent une agréable odeur d’ail, sans être trop forte. C’est d’ailleurs l’une des méthodes pour vérifier si vous avez bien trouvé de l’ail des ours et non pas du muguet ou du colchique d’automne. Ces deux derniers viennent plus tardivement, ils ont des fleurs et une odeur différentes et sont hautement toxiques. Vérifiez donc toujours bien l’odeur, les fleurs et aussi la partie tige des feuilles : seul l’ail des ours possède de longues tiges de 5 à 8 cm suivant la taille des feuilles, bien entendu.

Respectez la nature et prélevez uniquement selon vos besoins, en laissant en place le bulbe pour que vous puissiez revenir l’année suivante ! De toute façon les feuilles ne gardent pas leur fraicheur bien longtemps, il est donc inutile d’en prendre plus que vous n’allez en consommer.

La conservation de l'ail des ours

Dès le retour de cueillette, je lave les feuilles et les fleurs. Je les sèche bien, puis je sépare les fleurs des feuilles. Elles se conservent dans la porte du frigo dans un bocal d’eau pendant 3 jours.

Si vous ne pouvez pas l’utiliser dans les 3 jours, pensez à les congeler : après le nettoyage et le lavage séchez-les bien, puis congelez-les en entier ou coupées en lanières.

Une des façons de conserver l’ail des ours est d’en faire un pesto, c’est cette recette que je vais partager avec vous aujourd’hui.

Ail des ours

La recette du pesto à l'ail des ours

Bien entendu, vous avez besoin d’ail des ours. Si vous n’avez pas une forêt à proximité, vous pouvez en acheter un bouquet au marché ou en magasin bio.

Au lieu des pignons de pin traditionnels j’ai utilisé des cajoux, c’est ce que j’avais sous la main, mais bien entendu vous pouvez utiliser également des amandes, ou de la poudre d’amande.

Pour un goût et une texture intéressants j’ai également ajouté du parmesan (ou pecorino, c’est selon ce que vous avez sous la main), et bien entendu, il nous faut de l’huile.

  • 75 g d’ail des ours
  • 30 g de noix de cajou
  • 30 g de parmesan
  • huile d’olive première pression à froid (ou autre huile de très bonne qualité de votre choix)
  • sel
Pesto de l'ail des ours

Commencez à bien nettoyer les feuilles. Lavez-les et séchez-les bien. Vous pouvez utiliser un mortier ou bien un mixeur pour l’étape suivante : il faut écraser les feuilles pour obtenir une pâte. Si vous utiliser des noix de cajou entières, écrasez-les en même temps que les feuilles, les brisures des noix faciliteront et accéléreront votre tâche.

Une fois votre pâte obtenue, ajoutez le parmesan râpé, assaisonnez de sel et commencez à versez de l’huile. C’est normal de ne pas avoir quantité précise d’huile dans la recette : cela dépend de votre goût et de la consistance que vous souhaitez donner à votre pesto. Ajoutez un peu d’huile, mélangez et voyez si la consistance vous convient ou si vous souhaitez en ajouter encore.

N’oubliez pas que pour le conserver, nous allons mettre une petite couche d’huile en plus sur le pesto préparé, cela permet de le protéger de l’oxydation. Conservez-le au frigo et consommez-le dans la semaine.

L'utilisation

Le pesto peut être utilisé bien sûr sur des pâtes, du riz, du risotto ou des pommes de terre vapeur. Mais vous pouvez en ajouter dans votre vinaigrette, dans un yaourt/fromage blanc/crème fraîche, pour faire un dip ou une tartinade rapide, ou vous pouvez préparer du fromage frais avec un chèvre frais par exemple pour l’étaler sur vos tartines ou cracottes.

Vous pouvez également l’ajouter dans vos plats lors de la cuisson, cela atténuera le goût si le pesto cru est trop fort pour vous. Vous pouvez le rajouter aussi dans une tarte, dans un muffin ou sur une pizza, ou bien faire une omelette intéressante. Il n’y a que votre imagination qui vous limite, alors n’hésitez pas à partager dans les commentaires comment vous l’avez utilisé pour donner des idées à la communauté. Merci d’avance pour le partage.

Apéro avec des crackers san gluten et pesto de l'ail des ours.
Posted in:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *