Le pouvoir insoupçonné des questions et leur rôle dans l’accompagnement

Les questions sont des outils puissants, dont on ne mesure pas toujours l’importance, surtout en accompagnement. Nous sommes après tout des professionnels que les clients viennent voir, n’est-ce pas ? On est donc censé plutôt donner des réponses que poser des questions… VRAIMENT ? Pas si sûr, vous verrez dans l’article….

Les questions sont un outil très puissant

La question “Quel est le rouet de l’alimentation ? “ a donné la clé à Vandana Shiva pour rendre les agriculteurs indiens autonomes en semences, réutiliser leurs propres variétés anciennes et arrêter ainsi l’épidémie de suicide qui frappait les agriculteurs endettés à cause des semences OGM. Elle a créé des grainothèques pour la préservation des graines traditionnelles et assurer l’autonomie alimentaire dans le monde.  (la référence au rouet est l’histoire de Gandhi, pour qui c’était un simple outil disponible pour tout le monde, et représentait la libération du joug britannique et qui est devenu un des outils politiques les plus puissants.)

Source : https://www.plantes-et-sante.fr/articles/rencontres/223-vandana-shiva-sauver-les-grainescest-sauver-notre-liberte

Le fait de parler de nos propres pensées et sentiments nous permet de comprendre où nous en sommes et où nous devons changer.

Prendre le temps de parler des choses qui nous tiennent à cœur est primordial pour l’humain. Nous apprécions les personnes qui veulent écouter nos problèmes et qui nous posent les questions qui nous donnent l’espace nécessaire pour parler. Et ce n’est pas si commun que cela. Alors bien entendu, dans le travail d’accompagnement cela a une importance toute particulière. 

Un peu de pratique

Par exemple, si vous fermez les yeux et que vous laissez venir un souvenir, pouvez-vous penser à une question qui a changé la direction de votre vie ? Comment cela s’est-il passé ? Dans quel contexte ? Qu’est-ce qui a changé dans votre vision grâce à cette question ?  Avez-vous d’autres souvenirs de ce genre ? 

Il y a beaucoup de courants psychologiques qui élaborent justement leur propre type de questionnement, comme par exemple les “questions propres” (clean questions) du PNL ou du clean coaching, les questions narratives des approches narratives, les questions de la thérapie d’acceptation et d’engagement, ou encore les fameuses questions de Byron Katie. Quelques questions bien posées peuvent changer la vie, rendre visible des liens, des informations, des intentions, des valeurs, et ainsi se reconnecter à soi ou à une partie de soi, clarifier des situations ou mettre en lien avec autre chose qui peut être utile dans la situation.

Crédit photo : Ann H Pexels

Le pouvoir des questions dans l'accompagnement alimentaire

Dans le travail de l’accompagnement alimentaire, les questions sont également très importantes. Le client est expert de son problème. Il le connaît, il vit parfois depuis des années ou des décennies. Le client connaît tout son historique, il sait ce qu’il a déjà essayé de faire pour résoudre son problème et avec quel résultat. En restant dans la posture du sachant, en donnant des conseils, l’accompagnant va peut-être reproduire ce qui a déjà été tenté ou bien va se heurter aux mêmes obstacles que le client connaît déjà bien. Nous pouvons aussi avoir des interprétations différentes des mots utilisés par le client. 

Exemple avec le mot “grignotage

  • pour un client c’est grignoter tout au long de la journée des choses saines
  • pour un autre c’est manger n’importe quoi tout au long de la journée pour rester debout et ne pas succomber à la fatigue
  • pour un troisième c’est un paquet de gâteau pour le goûter
  • pour le quatrième c’est une tablette de chocolat devant la télé pour fuire la solitude
  • pour le cinquième c’est…
  • et ainsi de suite. 

Dans cet exemple, s’intéresser au grignotage peut s’avérer très utile pour cerner le problème, comment est-il présent dans la vie de la personne, à quelle fréquence, dans quel contexte, avec quels effets. Nous savons ce que grignotage représente pour nous ou pour certains de nos clients, mais nous ignorons ce que cela représente pour CE client-là en particulier, à ce moment dans sa vie. Si on le questionne pas, on passe à côté d’informations capitales qui peuvent influer sur la direction à prendre. 

Crédit Photo Shvets Production Pexels

A quoi servent les questions ?

Dans sa vidéo Le pouvoir des questions, Steve Aguire explique à l’aide d’anecdotes personnelles à quoi servent les questions. Pour chaque phrase vous avez une histoire de sa vie et ce que cette question lui a permis de vivre. 

  1. Les questions créent de la connexion
  2. Les questions créent le destin (comme dans le cas de Gandhi ou Vandana Shiva)
  3. Les questions ouvrent des portes de possibilités auxquelles on n’a pas pensé. 
  4. Les questions transmettent une invitation
  5. Les questions bâtissent des ponts
  6. Les questions nous invite à l’action

Cela marche bien entendu uniquement si on pose les bonnes questions. Si on reste en boucle sur Pourquoi moi, Qu’est-ce que j’ai fait un bon dieu etc, cela ne va pas marcher. Mais si on se tourne vers l’autre et vers le problème avec des vraies questions de curiosité, on est sur la bonne piste pour bénéficier du pouvoir transformateur des questions. 

Il est prouvé que les questions sont plus efficaces à résoudre les problèmes que les affirmations. Cela peut peut-être surprendre, mais apparemment Einstein lui-même disait que s’il n’avait qu’une heure pour résoudre un problème dont sa vie dépendait, il passerait cinquante-cinq minutes à trouver la bonne question à se poser et seulement cinq minutes à trouver la solution, qui découlerait de cette question et qui viendrait du coup facilement. Eh oui, plus on est dans la mouise, plus on a besoin de questions.

Posted in:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *