Églantine et vitamine C maison pour votre immunité

Qui ne connait pas ce fruit (faux-fruit, botaniquement) qui orne les haies de rosiers sauvages dès le mois de septembre ? De forme et de taille diverses, on trouve partout cet arbrisseau au bord des routes et des chemins forestiers. Les baies peuvent être orange foncé à rouge et vif, et à l’intérieur on trouve de minuscules graines recouvertes de poil à gratter. 

églantine vitamine C

Les cynorhodons ont une très longue histoire  derrière eux : dans tous les âges ils étaient cueillis et appréciés par de nombreux peuples d’Europe et d’Amérique du Nord. On en faisait des tisanes, des sirops, des gelées, des confitures, mais ils étaient aussi une base pour le pemmican, cet aliment de survie hyper riche que les amérindiens et les explorateurs transportaient facilement pour se nourrir en hiver.

La cueillette

A priori les rosiers sauvages se ressemblent tous et sont comestibles. L’espèce particulière dont nous avons besoin est la Rosa Canina, mais les autres espèces sont également comestibles, aucune inquiétude à avoir.

A noter également que plus l’églantine pousse en altitude, plus la teneur en vitamine C est grande. Toutefois, je vous propose une cueillette durable, locale, en prélevant max. 10 % des baies d’un arbuste. Si possible recherchez des endroits à l’abri des traitements phytosanitaires administrés aux plantes cultivées.

La cueillette du cynorhodon se fait à partir d’octobre jusqu’en décembre, lorsque les baies sont bien charnues. Il est possible des les cueillir quand elles sont encore fermes, c’est cette version qu’on utiliser pour la recette que je vous propose aujourd’hui.

Pour faire de la confiture, du jus ou de la gelée, on peut privilégier les baies ramollies qui ont pris le givre.

églantine vitamine C immunité

Les bienfaits de l'églantine

Le cynorhodon renforce le système immunitaire. Cela est dû en partie à sa teneur en acide ascorbique (vitamine C) qui dépasse largement celle de l’orange et même celle des baies de goji. La vitamine se concentre dans la peau et dans la pulpe. Les baies contiennent également des polyphénols, comme les flavonoïdes, mais aussi des caroténoïdes et des saponines. Ces substances antioxydantes sont de puissants agents protecteurs contre le développement des maladies, rhumes, grippes, fatigues passagères, et des recherches sont également menées pour son effet sur les cancers * également.

L’églantine réduit l’inflammation, notamment en cas d’arthrite**, d’arthrose, de polyarthrite rhumatoïde et elle soulage les symptômes comme les raideurs matinales et réduit la sensation de douleur.

Les baies contiennent :

  • Acides aminés dont les 8 essentiels
  • Vitamines : provitamine-A, B1, B2, B3, C, K, E
  • Minéraux et oligo-éléments : calcium, phosphore, potassium, magnésium, soufre, zinc, fer, manganèse, sodium
  • Sucres : saccharose, lévulose
  • Fibres
  • Protéines
  • Tanins
  • Antioxydants : polyphénols, flavonoïdes, caroténoïdes, saponines
  • Acides naturels : acide malique, acide citrique, acide pectique
  • Acides gras : oméga-3, oméga-6
  • Huiles essentielles
églantine immunité

La recette

Pour vous proposer une formule simple qui conserve tous les bienfaits de l’églantine, je partage avec vous la recette simplissime des églantines dans du miel.

Comme pour toutes les recettes simples, la qualité de votre produit final dépend de la qualité des ingrédients, ici au nombre de deux : les églantines et le miel.

Pour les églantines vous avez les indications ci-dessus. La seule chose importante à garder à l’esprit : il vous faut des églantines encore fermes, sinon votre préparation va fermenter. (ce qui n’est pas un problème en soi, mais ce n’est pas ce qu’on recherche ici). En ce qui concerne le miel, je vous propose d’utiliser un miel local, non traité, non chauffé, non sucré, bio si possible. Bien entendu vous pouvez utiliser du miel de Manuka ou d’autres pour leurs propriétés, mais ce n’est pas le choix que j’ai fait.

Après la cueillette, occupez-vous immédiatement des baies :

  • Lavez-les rapidement et séchez-les.
  • Coupez le reste du pédoncule et la mouche (la partie noire au bout)
  • Coupez l’églantine en deux dans la longueur.
  • Retirez les graines à l’aide d’un petit couteau ou d’une mini-cuillère.

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous munir de gants en latex.

J’ai utilisé 50 églantines pour 200 g de miel.

Lavez les églantines trois ou quatre fois rapidement pour enlever le reste des poils à l’intérieur des baies. Séchez-les soigneusement.

églantine vitamine C immunité

Une fois les églatines sèches, placez-les dans un bocal stérilisé.

Couvrez-les de miel de très bonne qualité.

Fermez avec un couvercle et gardez le bocal dans un placard que vous ouvrez tous les jours : cela vous permettra de penser à remuer les églantines.

Au fil du temps le miel va se liquéfier, prendre une couleur orangeâtre et prendre une saveur agréablement aigre.

Au bout de quelques semaines, votre préparation est prête.

églantine vitamine C immunité

Utilisation

Vous pouvez utiliser ce miel de façon différente :

– si vous ressentez qu’un mal de gorge pointe son nez, dès le premier signe prenez 1 c à c 3-4 fois par jour

– vous pouvez le mettre dans de la tisane en cas de rhume : la tisane de fleur de sureau avec des racines d’echinacée et une tranche de gingembre est réputée amoindrir les symptômes d’un rhume et le faire passer plus vite.

– vous pouvez manger 1 morceau d’églantine par jour en prévention (avec cette dose vous en avez pour 100 jours 🙂

– il est recommandé de ne pas dépasser 5 g de cynorhodon par jour

– n’en consommez pas si vous avez des troubles de la coagulation sanguine ou des calculs rénaux, ou bien si vous prenez des anti-coagulants.

églantine vitamine C immunité

Ce site est le fruit de 15 années de passion pour vous donner la possibilité de devenir acteur de votre santé. Vous trouverez ici des articles de fond, des conseils pratiques précieux et des recettes de tous les jours pour y arriver. J’ai fait le choix de construire un site complet sans publicité, sans liens d’affiliation et autres sources de revenu, à la fois pour votre confort et pour respecter mon éthique personnelle. Or, ce site représente une quantité inimaginable d’énergie, de temps et d’argent comme investissement. Alors si vous en appréciez le contenu et si ce type d’éthique vous parle, n’hésitez pas à soutenir ma démarche en faisant un don du montant de votre choix. Construisons ensemble un Internet humain, basé sur la reconnaissance mutuelle et non sur l’exploitation réciproque entre consommateurs et producteurs de contenu via les pubs. 🙂 Un grand merci, je saurai apprécier tous les dons qui m’encourageront à continuer mon travail de vulgarisation. MERCI et gratitude.

*https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4965184/

https://www.researchgate.net/publication/276476484_Abstract_3213_Rosehip_Rosa_canina_extracts_prevent_MAPK_and_AKT-mediated_cell_proliferation_in_African_American_triple-negative_breast_cancer_cells

**https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22762068/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19818588/

 

Autres sources :

– https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0260877400001291?via%3Dihub

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3668991/

 

Posted in:

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *