Légumes lacto-fermentés de Hongrie

Voici une recette facile et rapide pour faire à la maison des légumes lacto-fermentés. Le principe est simple : on ajoute du chou et du sel et on laisse la nature travailler. 🙂

Ingrédients

–          Chou, ici rouge, d’où la coloration des autres légumes (le chou est indispensable, car c’est lui qui va faire le travail de fermentation !)
et d’autres légumes, comme

–          Chou fleur
–          Carottes
–          Courgette ou concombre
–          (Ou encore poivron ou mini pastèques vertes pour les amateurs)

Eau et 1 c à soupe de sel marin pour chaque litre d’eau
Quelques bocaux (type Parfait)

 

Préparation

Faites chauffez un ou deux litres d’eau avec la quantité de sel correspondant. Laissez-la tiédir. Pendant ce temps nettoyez bien les légumes, épluchez-les si nécessaire et coupez-les en morceaux ou en tronçons. Séparez le chou fleur en bouquets. Placez-les joliment dans le bocal bien lavé. Couvrez les légumes avec l’eau salée. Fermez les bocaux avec leur couvercle et leur caoutchouc.
Placez les bocaux à température ambiante pendant quelques jours : vous verrez que l’eau  se trouble et des petites bulles apparaissent. Surtout n’ayez pas peur et n’ouvrez pas le bocal, c’est un phénomène  normal. Deux semaines plus tard, quand vous ne verrez plus de bulles et l’eau n’est plus trouble, vous pouvez ouvrir le bocal et déguster vos légumes lacto-fermentés. Après ouverture, gardez le bocal au frigo.
(Traditionnellement on en mange en petite quantité à côté d’un repas complet. Vous pouvez également râper les ingrédients si vous souhaitez. J’adooore manger avec les mains, alors je les laisse en morceaux 🙂