La leptine – Cette inconnue qui régit vos hormones et votre métabolisme

Votre corps entend-il son message?

  1. Leptine et autres hormones

La leptine

La leptine est une hormone, découverte en 1994. Si vous n’en avez pas entendu parler, c’est (presque) normal. On a repéré la leptine dans un endroit improbable : le tissu adipeux. C’est pour cela que certains considèrent la graisse corporelle comme un organe endocrinien. Vous êtes choqué? Je comprends! On a tous l’image de la graisse corporelle comme quelque chose de négatif,  et l’évolution des standards de beauté depuis la guerre ont instillé dans l’inconscient collectif que c’est quelque chose d’indésirable.  Il va falloir réviser notre position à la lumière de la découverte de cette hormone, vous allez voir.

L’importance de la leptine

La leptine intervient ainsi dans les processus de l’absorption intestinale, de la signalisation de la satiété, de la lipolyse, de l’angiogenèse, de la reproduction et des réponses inflammatoires. Elle coordonne nos réponses métaboliques, endocriniennes et comportementales face à la famine dans le but d’assurer la survie. Elle impacte profondément nos émotions, nos envies et nos compulsions. Pas mal pour une seule hormone, n’est-ce pas? Vous comprendrez aisément pourquoi elle est extrêmement importante dans le corps. Certains parlent même de l’hormone LA plus important de notre corps, en tout cas un  véritable chef d’orchestre dans l’harmonie corporelle et mentale.

Le métabolisme est régi par la leptine (en fait la leptine contrôle la thyroïde, qui contrôle le métabolisme, selon les recherches le plus récentes.) La leptine surveille tous les stocks d’énergie. Elle décide quand vous avez faim et quand vous arrêtez de manger. Elle décide si vous stockez la graisse ou si vous la déstockez en la brûlant. (vous voyez déjà la possibilité de maigrir, n’est-ce pas? C’est vrai, vous ne pouvez pas perdre de poids si votre corps est sourd au message de la leptine. Mais pensez également aux gens qui sont incapables de prendre du poids. C’est également la leptine au niveau hormonal qui peut en être la cause) La leptine orchestre la réponse inflammatoire et joue un rôle dans la dominance ou non du système nerveux sympathique. En fait,lorsque n’importe quelle hormone dans le corps est en déséquilibre, vous ne pouvez pas y remédier sans soigner le circuit leptine.

Leptine et autres hormonesImaginez la leptine en tant que chef d’orchestre, avec son bras droit : l’insuline. Puis viennent les hormones des surrénales comme l’adrénaline et le cortisol, puis les hormones secrétées par l’hypophyse comme les hormones trophiques (LH, FSH et TSH, tiens, c’est ici qu’on retrouve la thyroïde) ou les hormones de croissance, puis les autres hormones thyroïdiennes, les hormones sexuelles.

Parenthèses

Permettez-moi une petite parenthèse. Le système hormonal humain est une symphonie extrêmement riche et bien orchestrée. Il n’existe malheureusement pas d’endocrinologue sur terre qui pourrait imiter ce que votre corps est capable de faire. La logique qui veut que s’il manque quelque chose, on en rajoute, est une fausse piste. Le manque (ou l’excès)  devrait juste servir à comprendre ce qui se passe en profondeur. Vous n’imagineriez pas que le corps est si bête qu’il oublie comment faire son travail? S’il fait ralentir ou accélérer quelque chose, c’est qu’il a une bonne raison. Il vaut mieux s’adresser à la cause profonde que traiter la surface. Ajouter un peu de ceci ou de cela, même s’il s’agit d’une hormone bio-identique, n’est pas anodin : vous avez vu que si on touche à l’une d’entre elles, toutes les hormones seront affectées. Alors, la prudence s’impose : on ne joue pas avec les hormones. Surtout pas en auto-médication. D’ailleurs, il est très intéressant de noter que la leptine ne peut être traitée que par l’alimentaire et les changements de mode de vie. Pour l’instant toutes les tentatives visant à fabriquer un médicament qui agit sur la leptine ont échoué et pour cause : ce n’est pas une simple question de quantité, mais de timing, de récepteurs et d’autres facteurs. Dans le programme Retour à Soi c’est elle, la cible : on rétablit les circuits par l’alimentation, par la chrono-nutrition et par le rythme circadien et le sommeil.

 

Posted in: