Olives noires maison

Nos voisins ont un énorme olivier. Cette année, il y a avait des tonnes d’olives dessus. Je leur ai demandé s’ils en faisaient quelque chose, mais ils ne savaient pas si leurs olives étaient comestibles, alors je me suis proposée de faire l’enquête et l’essai culinaire.

Je n’ai pas trouvé de traces comme quoi il y aurait des variétés d’olives non comestibles, du moment qu’on saumure les fruits pour extraire l’amertume. Alors, je me suis lancée. (Les olives vertes et les olives noires sont en fait les mêmes, à une stade de maturité différente. Ces olives étaient déjà dans le stade violacées, noirâtres, parfait pour expérimenter ma recette préférée : les olives aux herbes de Provence. )

Olives noires maison aux herbes de Provence

Dans un premier temps j’ai trié les olives, je les ai lavées et je les ai gardées dans un bocal d’eau que j’ai changé tous les jours pendant 3 semaines. Je les ai goûtées et j’avoue que l’amertume restant n’était pas agréable. J’ai donc décidé de changer de méthode. 

Ingrédients

  • olives noires
  • gros sel marin
  • huile d’olive
  • herbes de Provence

J’ai récupéré mes olives du bocal et jeté l’eau. J’ai piqué les olives avec une fourchette, puis je les ai installées de nouveau dans le bocal en alternant une couche d’olive avec une couche de gros sel marin. Je l’ai secoué tous les jours pendant 1 mois, et parfois, si je voyait que du jus s’accumulait au fond, j’évacuais simplement le surplus.

 

Après un mois de ce traitement, mes olives ont rendu le jus amer et sont devenues comestibles : j’ai goûté de nouveau une olive et ô joie, elle avait le bon goût que j’adore ! J’ai donc enlevé les olives du sel. J’ai rincé les olives très rapidement, puis je les ai séché très soigneusement pour éviter qu’elle ne pourrissent.

Puis je les ai arrosées d’une cuillère à soupe de très bonne huile d’olive première pression à froid et saupoudrées d’un peu d’herbes de Provence. C’est ma recette préférée, c’est ce que je voulais reproduire.

Voici donc mes olives noires en saumure façon provençale que nous utiliserons en apéro ou encore sur les pizzas maison ou en tapenade.

Je cours prévenir mes voisins que la prochaine fois ils peuvent faire leurs propres olives à partir de cette expérience, ça vaut le coup ! 🙂

Posted in: