Fabriquez votre pain sans gluten au levain maison !

Notre histoire

Le sans gluten au secours de la digestion – notre histoire

 

Il y a 10 ans j’aurais donné n’importe quoi pour avoir un cours comme je vous le propose aujourd’hui ! A l’époque ma fille aînée avait 2 ans et elle souffrait de problèmes digestifs et de diarrhées qui ne réagissaient pas aux traitements proposés par les médecins. De plus, elle était toujours menue, sous surveillance pour son poids faible, alors nous étions forcément inquiets. En dernier recours notre médecin traitant, après avoir essayé tout son arsenal, nous a recommandé de manger sans gluten pendant une période pour voir si cela pouvait être la cause de troubles. C’est ce qu’on a fait et après 15 jours  elle n’avait plus de problème digestif. Mais manger sans gluten à l’époque n’était pas aisé, il n’y avait pas encore autant de produits sans gluten, et j’ai dû faire preuve de créativité et d’ingéniosité. Je vous propose dans le bonus les recettes que notre famille a adoptées à l’époque, je vais ainsi vous partager une décennie d’expérimentations.

 

Puis notre fille cadette est arrivée dans la famille. C’était un bébé hyper sensible qui avait des allergies, de l’eczéma, du reflux, des selles rares et des comportements un peu bizarres. Nous avons expérimenté beaucoup de choses et au final nous avons dû délaisser certaines des recettes qu’on avait adoptées jusque là car elle réagissait à certains ingrédients.

Photo : pexels

Les crises de nerfs de ma fille cadette

Notre fille cadette a fait partie dès sa naissance des enfants hyper-réactifs à pas mal de choses, y compris aux aliments. Et comme nous ne mangions pas de pain à la maison,  elle en consommait seulement ailleurs, et  nous avons pu ainsi assez vite remarquer que ses crises de colères et ses pleurs inexplicables étaient directement liés à la consommation de pain.

Je sais que cela parait très étrange. Mais au final pour en avoir le coeur net (ma mère me disait que c’était une déformation professionnelle et que j’avais trouvé le coupable idéal), nous avons fait un essai. Nous lui avons donné du pain au petit déjeuner et j’ai prédit qu’autour de 11h elle aurait l’une de ces crises monumentales inexplicables qui finissait toujours mal et qui, par ailleurs ne lui ressemblait pas du tout : à la base elle est de très bonne constitution. A 11h20 sa marraine est arrivée, et très rapidement elle s’est énervée sur une bricole puis avec des cris et des larmes elle s’est isolée dans sa chambre et on ne l’a pas vue pendant quelques heures : elle s’est endormie sans déjeuner.

Malheureusement j’avais raison. A partir de ce moment-là, ma mère a pris au sérieux notre alimentation et a commencé à faire mes recettes quand les enfants étaient chez elle. C’est même elle qui m’a lancé sur le thème du pain au levain sans gluten, en me parlant de ses trouvailles et de ses rencontres.

La route vers le levain maison

Je me suis mis de nouveau à la recherche de solutions. Ayant suivi en 2010 la formation de Taty Lauwers, j’ai compris l’importance des nourritures vraies, des ingrédients non transformés, bruts, et de la nécessité de trouver des recettes qui n’utilisent que ça, comme ma petite fille réagissait aux levures.

Et je peux vous dire que notre chemin  ne fut jamais un long fleuve tranquille. Je vous livre dans cette formation le fruit d’années de recherches, de formations, d’expériences, de pratiques diverses. Mes premières expériences avec le levain furent catastrophiques. J’ai fait des pauses pour me documenter, essayer de comprendre ce qui n’avait pas marché, essayer de trouver d’autres méthodes.

 

Enfin, j’ai trouvé une première solution. J’ai commencé à faire mon levain, d’abord avec du sarrasin, puis avec du riz et du millet. J’ai appris à mes dépens (et à ceux de ma famille :-))) ce qui marchait dans la cuisine mais qui ne marchait pas pour la santé de mes proches. Par exemple, j’ai vite abandonné le millet et l’avoine, étant donné que cela produisait les mêmes symptômes que le blé….

 

Pour qui cette formation ?

Pour les “sans gluten” de longue date qui souhaitent manger du vrai pain nourrissant

Si vous mangez déjà sans gluten et que vous souhaitez changer des galettes, des cracottes ou des pains industriels, si vous recherchez des solutions pour un bon pain maison au levain préparé traditionnellement avec des ingrédients bruts et naturels, vous avez ici la solution !

Pour les novices en “sans gluten”

Si vous êtes novice dans le sans gluten et que vous faites partie des gens comme certains de mes clients à qui un médecin a dit de manger sans gluten mais sans aucun accompagnement, ne cherchez plus, cette formation vous épargne les fausses routes et les fausses bonnes idées ; elle vous donne les clés pour préparer avec un peu de pratique de délicieux  pains, des pizzas, des pancakes, des brownies ou des gaufres au levain, de façon traditionnelle, à base d’ingrédients bruts et naturels, sans ajout de gommes, de fibres transformées, d’œufs ou encore d’amidons modifiés vides de nutriments.

Pour les passionnés de  cuisine ancestrale et les créatifs

Faire son levain, son pain et ses dérivés est très intéressant, induit un plaisir immense et constitue quelque chose de très valorisant. Si vous visez la cuisine nature, sans chichis, sans ingrédients fantaisistes, si vous aimez expérimenter, essayer des nouveautés (une nouveauté à l’ancienne, bien entendu, c’est la façon normale de faire du pain !), si vous aimez inventer des recettes, mettre la main à la pâte, c’est pour vous, bienvenue !

Partageons ensemble cette passion qu’est l’art du pain !