Sans gluten – Cibler les intolérances

Dans le premier volet de cette série je vous ai parlé des erreurs les plus communes que je rencontre au cours de mon travail concernant le régime sans gluten.
Dans ce deuxième volet vous trouverez des astuces comment cibler ses intolérances.

Gluten - Comment cibler ses intolérances?

 

Pour cibler ses intolérances, on procède par étape pour pouvoir éliminer des pistes.

  • La première étape est la phase d’éviction : on évite toutes sources de gluten, en même temps que tous produits alternatifs sans gluten industriel pendant 3 semaines. C’est une période courte, faites-le sérieusement si vous souhaitez en tirer de vraies conclusions.
  • La deuxième étape est l’observation pendant cette période. On observe ses symptômes désagréables, son sommeil, son humeur, son transit et on voit si les efforts sont vains ou pas.
  • La troisième étape pour les adultes est le test de réactivité : réintroduisez massivement des sources de gluten pendant une journée sous forme de pâtes et de crêpes maison à l’eau et observez ce qui se passe. S’il ne se passe rien et que vos symptômes ne réapparaissent pas, vous n’avez pas de problème avec le gluten, la source de vos gênes est ailleurs.
  • On teste alors le pain, qui contient d’autres formes de substances potentiellement nocives pour certaines personnes dans certains contextes. Si le pain blanc bio au levain passe bien, c’est aux additifs du pain ordinaire que vous réagissez ou aux fibres. Si cela ne passe pas, il faut regarder du côté des moisissures et des levures (si le levain contient également de la levure).
  • Si le résultat de vos essais montre que vous avez un problème avec le gluten ou le pain, maintenez l’éviction pendant 1 à 3 mois tout en mettant l’accent sur le ressourcement. Passé cette période, réintroduisez doucement, progressivement les aliments et observez les réactions du corps. Parfois il est nécessaire d’attendre encore un peu et de réessayer l’introduction plus tard, mais si la période de ressourcement est bien observée, il se peut que vous n’ayez pas de souci pour réintroduire les nourritures vraies contenant du gluten, dans la limite de vos tolérances.

Le fait de noter pendant cette période la composition de vos repas et vos observations est une grande aide : cela vous permettra de tirer des conclusions plus facilement ou y revenir plus tard, avec vos nouvelles connaissances acquises.

Pour apprendre des astuces pour un
« sans gluten » FACILE, GOURMAND ET PAS CHER, et
en savoir plus sur comment cibler vos intolérances
inscrivez-vous au stage
Cuisinez Sans Gluten… Sans prise de tête !
le 30 avril à Mozé sur Louet de 10h à 16h30.  

Seulement 4 places disponibles, faites vite, il n ‘y en aura pas pour tout le monde  !
conseilalimentation@gmail.com ou 06 76 88 80 42
Posted in: