Mon organisation pour des repas sains et rapides pour la semaine

Il y a une dizaine d’années j’étais une cuisinière compulsive : dès que l’idée d’une envie ou d’une recette surgissait dans mon esprit, je me retrouvais dans la cuisine pour la fabriquer illico. Avec l’arrivée des enfants, la charge de travail, notre organisation familiale mais aussi grâce à ma guérison de l’hypoglycémie et ses acolytes les compulsions alimentaires, j’ai pu passer à un autre mode de fonctionnement culinaire.

Puis, aujourd’hui, je suis dans un mouvement de simplification : l’alimentation a retrouvé sa juste place dans ma vie : me nourrir, me donner de l’énergie et c’est tout. Dans ma recherche, j’ai étudié les grands mouvements d’organisation et de planning culinaire, puis je les ai mixés avec mes propres expériences de planification et mes idées en application. Aujourd’hui je partage avec vous le résultat,  cela pourrait vous aider à vous simplifier la vie également.

Mon organisation actuelle :

  1. J’ai noté pendant quelques temps ce qu’on mangeait
  2. Mes enfants ont noté sur une feuille ce qu’ils aiment (c’est une liste qui change environ deux fois par an 🙂
  3. J’ai établi une base de notre alimentation sur laquelle je pouvais bâtir, avec des variantes. Par exemple : l’une de nos bases est le bouillon de poule thérapeutique.
    Je peux en faire

    • des potages mixés à la française
    • des soupes chinoises ou thailandaises
    • des sauces comme la sauce épinard, la béchamel, la sauce blanche ou encore  la sauce tomate
    • je peux cuire des céréales dedans
    • je peux l’utiliser pour remplacer le lait dans les quiches ou les muffins
  4. A côté de cette base j’ai écrit les recettes de la famille qui reviennent souvent
  5. Je fais ma planification en mixant ces recettes avec la saisonnalité. J’ai rapidement compris l’intérêt d’y passer 5 minutes le dimanche : quel gain de temps et quelle réduction de stress pour la semaine ! J’ouvre le cahier, je regarde et je sais ce qu’on va manger dans la journée. Je pense qu’à terme j’ajouterai le petit déjeuner aussi, simplement pour avoir la visibilité quel soir mettre à tremper les graines de sarrasin pour manger des galettes ou des pancakes le lendemain matin. Sans parler de gagner de l’argent lors des courses : j’achète uniquement ce dont on a besoin pour la semaine ….

La prévoyance et la créativité

Une autre volet de la simplification dans notre vie hebdo : nous prévoyons plusieurs repas à base des mêmes ingrédients. Pour cela, bien entendu il est conseillé de bien choisir la quantité initiale à cuisiner : s’il n’y a pas de reste, il n’y pas de transformation possible…

Par exemple : Quand on fait de la sauce bolognaise (je précise qu’il y a des légumes dedans, pas que de la viande :-), un jour on peut en manger avec des pâtes, un autre jour je peux en faire un hachis parmentier et avec le petit reste on se fait une pizza le soir 🙂

Ou bien : quand je cuis du riz, mes enfants en mangent le midi en accompagnement, puis je transforme le reste pour le lendemain soir en riz cantonais et le tout peut atterrir au fond d’un plat pour en faire une quiche sans pâte.

Ou encore les restes des légumes du midi seront transformés en soupe ou en salade ou en tarte pour le soir.

Aujourd’hui ce système marche bien chez nous. Avec un peu d’adaptation cela marchera peut-être chez vous aussi et cela vous simplifiera l’organisation des repas et vous ravira. Si vous souhaitez plus d’aide pratique, ma formule d’atelier organisation sur demande peut vous convenir. Invitez trois copines ou personnes intéressées et je vous présente ma démarche en direct. Nous cuisinerons ensemble et je vous partagerai mes recettes de base  à essayer chez vous si le coeur vous en dit…

 

Posted in: