Les 5 erreurs les plus courantes quand on mange sans lactose

  1. 5 erreurs communs des intolérants au lactose

On vous a conseillé d’éviter le lactose. Et vous l’avez fait, courageusement. Mais n’avez-vous pas commis ces erreurs ?

Erreur N°1 – Bannir le beurre.

Le beurre ne contient que des traces de lactose, quasiment l’intégralité du lactose est décomposé pendant la fabrication. Je réintroduis dans ma pratique, quasiment chez tout le monde avec succès, le beurre, disons dans 99% des cas. Alors pourquoi s’en priver si vous l’aimez ? Si jamais le beurre ne passe pas bien, pourquoi ne pas essayer le beurre clarifié, exempt de lactose et de caséine ?

Erreur N° 2 – Acheter des produits « sans lactose » chers

Il y a des produits laitiers qui sont naturellement sans lactose ou quasi. Comme dans la grande majorité des cas il ne s’agit pas d’allergie mais dl’intolérance au delà d’une certaine quantité, vous pouvez vous permettre d’en manger sous certaines conditions (voir mon article ici) et vous n’êtes pas obligé d’acheter des produits spécifiques (qui ne sont généralement PAS sans lactose, juste en dessous de 2%, et en général additionnés de lactase)

Erreur N°3 – Éviter les fromages.

Les fromages affinés de plus de 4 mois ne contiennent que peu de lactose. S’il sont affinés plus de six mois, ils n’en contiennent en général  plus que des traces.  Alors si vous aimez le comté, le gouda, l’edam ou la mimolette, pourquoi vous en priver ? Attention toutefois, ce n’est pas parce que les fromages ne sont pas interdit qu’il faut en abuser ! Pas de produits laitiers tous les jours pour une intolérance ! Pour bien profiter de leurs bienfaits, consommez des produits à base de lait cru, de  qualité irréprochable, de vaches qui ne broutent que l’herbe des prairies….

Erreur N°4 – Ne pas lire les étiquettes

Le lactose peut rentrer dans la composition de nombreux produits alimentaires comme le pain, les céréales, les poudres pour purée, soupes, margarines, mix pour gâteaux,  cookies, cafés et même de la charcuterie et des médicaments. Éviter les produits laitiers et ne pas faire attention au reste n’est pas très logique de ce point de vue. Alors à vos loupes et soyez vigilant.

Erreur N°5 – Penser qu’on est intolérant pour la vie – ou pratiquer l’éviction sans reconstruire

Une éviction ne guérit pas en soi . Une éviction temporaire peut être nécessaire pour laisser au  corps le temps de se remettre. L’intolérance au lactose n’est pas une fatalité et ne doit pas vous entraîner dans des évictions à long terme. Dans ma pratique, après un temps d’éviction et un temps d’évaluation de la dose de tolérance, les produits laitiers de qualité irréprochable sont petit à petit réintroduits dans l’alimentation afin de pouvoir bénéficier de tous leurs bienfaits.

 

 

 

Posted in: